La mise en œuvre des trois Conventions de Rio sur les changements climatiques, la diversité biologique et la lutte contre la désertification reste majoritairement sectorielle. Pourtant, une synergie d’action faciliterait l’atteinte des engagements environnementaux des pays. En ce sens, la complexité des interactions entre le climat, la dégradation des terres et la diversité biologique doit être simplifiée par une approche bien coordonnée à tous les niveaux.

Ce séminaire décrypte les opportunités et les outils de mise en œuvre de la synergie entre les trois Conventions de Rio.

Moments clés

À venir …
Intervenant [–:–]
À venir …
Intervenant [–:–]
À venir …
Intervenant [–:–]

Abdoul Salem Bello est chef de programmes principal pour le Sahel à la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD). Ancien conseiller au Conseil d’administration de la Banque mondiale, Abdoul Salam Bello a également travaillé comme spécialiste de l’évaluation à la Banque islamique de développement et a été directeur de cabinet au NEPAD AUDA.

J. Maurice Arbour est un ex-professeur de la Faculté de droit de l’Université Laval où il a notamment enseigné le droit constitutionnel, le droit international public et le droit de l’environnement. Ses principales publications portent sur le droit international et le droit de l’environnement.

Stéphane Pouffary travaille dans la coopération internationale depuis plus de 30 ans. Il est le Directeur Général et Fondateur de l’Association ENERGIES 2050 qui rassemble des partenaires de plus de 70 nationalités (www.energies2050.org). Expert et formateur sur le changement climatique, le développement soutenable, les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, les villes et les territoires et le secteur du bâtiment, il a travaillé pour plusieurs institutions internationales et nationales et mis en place plus de 200 projets multipartenaires autours du monde.

Nabil Ben Khatra est ingénieur agronome (INAT-Tunis) et spécialiste en SIG et télédétection (ENGREF-Montpellier). Après un passage de 5 ans au Centre National de Télédétection suivi de 3 ans au Ministère de l’Environnement (Tunisie), il rejoint l’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS) en 2003 en tant qu’expert en Suivi-Évaluation. Il a été nommé Coordinateur du Programme Environnement en 2008.

Do Etienne TRAORE est ingénieur de Développement Rural de formation. Il est titulaire depuis 2013 d’un diplôme de Master en Changement Climatique et Développement Durable du Centre Régional AGRHYMET de Niamey (Niger). Il est le chef de service changement climatique du Secrétariat Permanent du Conseil National pour le Développement Durable (SP/CNDD) au Burkina Faso.

Cliquez ci-dessous pour lire le support de présentation

En savoir plus sur le mécanisme mondial de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification

En savoir plus sur le cadre juridique international global au service des synergies pour un développement durable

Intégration

Biodiversité et climat

  • CITEPA, Janvier 2020, France, Centre technique de référence en matière de pollution atmosphérique et de changement climatique, Interactions Climat-Biodiversité. Vers un rapprochement de la CNUCC et de la CBD) [https://www.citepa.org/fr/2020_01_a07/]
  • CBD, 2014, Promouvoir les synergies dans la résolution des problèmes de biodiversité et d’adaptation au changement climatique: lier les plans nationaux d’adaptation et les plans nationaux pour la biodiversité (traduction libre – disponible en anglais seulement) https://www.cbd.int/doc/meetings/cop/cop-12/information/cop-12-inf-29-en.pdf
  • Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques [IPBES], Mai 2019 [IPBES/7/6/Add.1 5mars 2019 https://undocs.org/pdf?symbol=fr/IPBES/7/6].

Biodiversité et santé

Vous avez des questions sur un séminaire en ligne ou un cours en ligne ? Vous souhaitez partager vos expériences avec la communauté francophone ?

Rejoignez le forum dédié à ce séminaire.