Répondre à : Modélisation pour la planification énergétique (SEL 14 et 21 mai 2020)

#14614
Modérateur IFDD
Modérateur

QUESTIONS ET RÉPONSES ADDITIONNELLES SUR MAED, MESSAGE ET AUTRES MODÈLES DE L’AIEA.
Les réponses sont apportées par Mario Tot, de l’AIEA.
Seules les questions non traitées en direct sont incluses ici; nous ne répétons pas ce qui a été discuté pendant la période de discussion avec les experts.

Question : Que signifient MAED et MESSAGE? Où puis-je trouver plus d’information?
Réponse : Modèle pour l’Analyse de la Demande d’Énergie (Model for Analysis of Energy Demand – MAED), et Modèle d’Analyse des Systèmes d’Approvisionnement en Énergie et leurs Impacts sur l’Environnement (Model for Energy Supply Systems and their General Environmental impacts – MESSAGE).
Voir: https://www.iaea.org/topics/energy-planning/energy-modelling-tools

Q : Quand sont les prochaines formations? Comment y participer?
R : Veuillez nous contacter à : PESS.Contact-Point@iaea.org. Chaque État membre de l’AIEA peut presenter sa candidature pour un projet de formation (habituellement 2 ans, mais de plus longues durées sont possibles). Il y a aussi plusieurs événements organisés chaque année et ouverts à tous les États membres.

Q : MESSAGE et MAED sont-ils des modèles d’optimisation?
R : MAED est un modèle comptable, MESSAGE est un modèle d’optimisation

Q : Quels pays africains utilisent MESSAGE et MAED?
R : De nombreux pays africains (plus de 30) ont participé à des projets de renforcement de capacités de l’AIEA sur MAED et MESSAGE notamment. Parmi les pays les plus actifs avec ces modèles, on trouve: Maroc, Tunisie, Ghana, Nigeria, Niger, Kenya, Rwanda, Botswana, Eswatini, Lesotho.

Q : MESSAGE et MAED prennent-ils en compte les potentiels énergétiques dans la modélisation? Comment?
R : Oui, tout à fait. C’est essentiel dans MESSAGE, qui est un modèle d’offre. Il est possible d’y représenter explicitement les réserves énergétiques et les potentiels en énergie renouvelables. Quant à MAED, il prend en compte les formes d’énergie disponibles.

Q : MESSAGE et MAED prennent-ils en compte les impacts environnementaux? Comment?
R : MESSAGE peut prendre en compte plusieurs impacts environnementaux (pollution de l’air, pollution de l’eau, utilisation du territoire, de l’eau). MAED ne calcule pas les impacts environnementaux.

Q : Les modèles que vous utilisez sont-ils disponibles en français?
R : Oui.

Q : Les modèles proposés sont-ils applicables à l’échelle d’une collectivité locale? Si oui, avez-vous des exemples? Quelles sont les difficultés rencontrées (si elles sont différentes des applications à plus grande échelle)? Si non, connaissez-vous des modèles applicables à l’échelle locale?
R: Oui, MAED et MESSAGE peuvent être utilisés pour la planification locale. Des exemples sont disponibles, par exemple dans le cas de l’Éthiopie. La plus grande difficulté des applications locales est la disponibilité des données détaillées, par exemple, les historiques de demandes énergétiques.

Q : Ces modèles sont-ils adaptés au contexte de politique énergétique dominée par une très forte sectorialité et par une grande disparité dans les objectifs sectoriels?
R : Les outils peuvent analyser différents contextes et politiques énergétiques. Donc les outils peuvent analyser et quantifier des scénarios même en cas de diversité d’objectifs sectoriels.

Q : Quels seraient des modèles pertinents pour la planification des réseaux électriques centralisés? Et des réseaux électriques décentralisés?
R : Dans le portefeuille d’outils proposes par l’AIEA, MESSAGE est approprié pour la planification des deux types de réseaux. WASP est approprié pour les systèmes centralisés.

Q : Les modèles proposés sont-ils « open source »?
R : Ces modèles ne sont pas “open source”. Nous contrôlons le code, mais les usagers peuvent proposer des ameliorations et des changements et nous les implantons. Nous prévoyons offrir des outils “open source” dans le future mais dans tous les cas, nous aurons toujours une version « officielle », que nous gérerons et supporterons.