Répondre à : Mesure des impacts de l’électrification rurale (SEL 18 juin 2020)

#14750
Modérateur IFDD
Modérateur

Voici les QUESTIONS ET RÉPONSES ADDITIONNELLES SUR LES ACTIVITÉS DE L’AMADER.
Les réponses sont apportées par Mme Traoré Kaltoumi Ali Béidari Diallo, de l’Agence malienne pour le développement de l’énergie domestique et l’électrification rurale (AMADER).

Nous vous rappelons que seules les questions non traitées en direct sont incluses ici; nous ne répétons pas ce qui a été discuté pendant la période de discussion avec les experts, disponible dans l’enregistrement YouTube et les diapositives.

QUESTION : Est-ce que l’AMADER priorise des projets plutôt que d’autres, sur la base des impacts et effets attendus ? Si oui, comment faites-vous cette étude préliminaire ?
RÉPONSE AMADER : L’AMADER fait l’électrification, les projets sont projets d’installation de centrale. Les projets d’ENR (Centrales hybrides solaires PV/diesels, Centrales solaires PV) sont priorises / aux projets des centrales thermiques. Dans les deux cas, la réalisation d’une étude préliminaire est nécessaire.
Ladite étude est réalisée sur un échantillon. Par exemple pour le projet SHER l’étude est réalisée sur un échantillon représentatif de 2 000 consommateurs ruraux 2000

Q : Pourriez-vous nous en dire plus sur pourquoi l’électrification rurale est si importante pour les femmes ? Quels effets spécifiques sont attendus pour les femmes ?
R : L’électrification rurale est un facteur important d’apparition d’activités rémunératrices, qui peuvent influer considérablement sur l’amélioration du niveau de vie des hommes et des femmes vivant dans des communes rurales ainsi que des organisations féminines, qui peuvent exercer des activités nécessitant une grande quantité de temps ou de travail manuel, et qui seront susceptibles de bénéficier d’une mécanisation de leurs activités.
L’accès à l’électricité améliore leurs conditions de vie :
– développe le niveau de formation, de l’éducation et l’accès à l’information et à la formation ;
– l’électricité rend opérationnel tout appareillage électrique médical et améliore ainsi le diagnostic et les soins, permet aisément de réaliser des interventions nocturnes (opérations chirurgicales, accouchements) par un meilleur niveau d’éclairage et aussi de conserver au froid les sérums, les vaccins et d’autres produits pharmaceutiques nécessitant une conservation à basse température ;
– réduction de temps de corvées domestiques avec l’utilisation des moulins/décortiqueuses ;
– augmentation du taux de scolarisation des filles avec la diminution du temps des travaux domestiques et l’éclairage.
– acquisition d’un certain nombre d’équipements électroménagers ;
– sortir des femmes dans l’informel avec l’utilisation des TIC (téléphone , Cellulaires, radio et télévision……)
– amélioration de leur niveau de vie avec la création des AGR qui procurent aux femmes d’énormes revenus : petits commerces, Restaurant, Cabine téléphonique, vente de l’eau glacée, glace, jus, lait, sirop, etc.

Q : Comment évaluer les effets qualitatifs/impacts sociaux comme le confort de séjour, le sentiment d’accoucher dans un environnement sécurisé (à la lumière), la contribution à l’amélioration de la fréquentation (et donc des recettes) d’un centre de santé bénéficiant d’une électrification solaire ?
R : Les effets qualitatifs/impacts sociaux sont évalués par des études/enquêtes de l’impacts.

Q : Les communautés n’ont-elles pas aussi besoin de savoir quels sont les effets ? Comment les informez-vous ?
R : Les communautés doivent aussi savoir les impacts/effets de l’ER. Les communautés sont informées en organisant des IEC dans les localités concernées.