Répondre à : Gestion des énergies renouvelables variables – études de cas (SEL 15 oct 2020)

Bienvenue sur l’Académie virtuelle du développement durable Forums Séminaires en ligne (SEL) Gestion des énergies renouvelables variables – études de cas (SEL 15 oct 2020) Répondre à : Gestion des énergies renouvelables variables – études de cas (SEL 15 oct 2020)

#17911
Modérateur IFDD
Modérateur

Voici les QUESTIONS ET RÉPONSES ADDITIONNELLES apportées par David-Olivier Goulet, Hydro-Québec.

QUESTION : Ma question concerne les conditions climatiques (ensoleillement, températures) qui sont très contraignantes dans le Nord du Québec, où se situent la plupart des réseaux isolés. Quels impacts pour le déploiement de mini-réseaux solaire+stockage ?
RÉPONSE D-O GOULET : Effectivement, les conditions climatiques sont un défi de taille pour l’intégration de ces ressources dans le nord du Québec. Pour ce qui est de la température, les nouvelles technologies de stockage (et leur conteneur) permettent d’être utilisées jusqu’à des températures très froide sans perdre, ou presque, d’efficacité. Du côté de l’ensoleillement, pour une période de l’année l’ensoleillement est très présent et pour l’autre il est beaucoup moindre. Avec cette situation, il est donc important d’avoir un mix énergétique plus vaste que simplement du solaire. Présentement ces régions sont alimentées par des centrales au Diesel, donc le couplage avec le solaire peut se faire aisément malgré le faible ensoleillement hivernal puisque les génératrices Diesel ne sont pas affectées par les mêmes contraintes que le solaire. Toutefois, pour arriver à complétement éliminer l’utilisation du Diesel, il faudra avoir un mix énergétique composé non seulement de solaire et de stockage, mais également d’autres sources d’énergies renouvelables (ex : éolien, hydrogène, carburants carboneutre, etc).

Q : Quelle est la pertinence d’intégrer une source ENR dans un réseau lorsqu’on a des grosses sources de production hydro, sachant que la production hydro est très compétitive sur le plan du tarif et plus stable? Cette question concerne le Québec et plusieurs pays africains.
R : Si on laisse de côté les réseaux autonomes, le réseau principal d’Hydro-Québec est effectivement alimenté principalement par l’hydro-électricité. Par contre, on observe une diminution très rapide du coût de l’énergie solaire et on observe, ailleurs dans le monde et même un peu ici au Québec, des clients installer du solaire directement chez eux. Le but pour une entreprise comme HQ de lancer des projets de la sorte est d’abord pour nous permettre de comprendre l’impact de ces ressources sur notre réseau de distribution, puisqu’à un moment ou un autre, le taux de pénétration de ces ressources chez les clients augmentera. Avec des projets de la sorte on peut trouver les meilleurs moyens de saisir la valeur que ces technologies peuvent apporter non seulement pour le client mais également pour le réseau.
De plus, avec les coûts qui ne cessent de diminuer, le solaire pourrait devenir une solution intéressante lorsque des futurs besoin en énergie seront envisagés.