Modélisation pour la planification énergétique (SEL 14 et 21 mai 2020)

Bienvenue sur l’Académie virtuelle du développement durable Forums Séminaires en ligne (SEL) Modélisation pour la planification énergétique (SEL 14 et 21 mai 2020)

Vous lisez 6 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #14564
      Modérateur IFDD
      Modérateur

      Bonjour,

      En préparation du séminaire en ligne sur la modélisation au service de la planification énergétique, nous vous suggérons de consulter:

      La fiche PRISME sur la modélisation (disponible ici).

      Quelques séminaires en ligne passés, qui présentent des applications de différents modèles :
      – RETScreen expert (disponible ici).
      – Trilemme énergétique, scénarios du Conseil mondial de l’énergie et de Enerdata (disponible ici).
      – Perspectives de l’Agence internationale de l’énergie (disponible ici)

      À bientôt.

    • #14567
      Joelkpachia
      Participant

      Pour ceux qui ont puis participer au séminaire, n’y a t’il pas une une attestation de suivi disponible ? Merci

      • #14569
        Modérateur IFDD
        Modérateur

        Bonjour,
        Suite aux commentaires de participants et partenaires, la délivrance des attestations de présence, réalisée automatiquement par Gotowebinar dans les séminaires passés, a été suspendue jusqu’à nouvel ordre. Nous vous tiendrons informés.

    • #14568
      Modérateur IFDD
      Modérateur

      Bonne nouvelle!

      Le séminaire du 14 mai, qui a affiché complet, sera rediffusé le jeudi 21 mai 2020 à 14h GMT/TU.
      Inscription à la rediffusion: https://register.gotowebinar.com/register/5697464053369677323?source=Academie

      Les diapositives sont disponibles ici: https://formation.ifdd.francophonie.org/la-modelisation-au-service-de-la-planification-energetique-exemples-doutils-et-applications/

      Après cette date, l’enregistrement sera aussi disponible sur Youtube.

      IFDD

    • #14613
      ArielleT
      Participant

      la semaine dernière lors du Webinaire, vous nous avez dit que le Leap était gratuit pour les pays africains en voie de développment, comment proceder pour avoir ce logiciel?
      Merci

    • #14614
      Modérateur IFDD
      Modérateur

      QUESTIONS ET RÉPONSES ADDITIONNELLES SUR MAED, MESSAGE ET AUTRES MODÈLES DE L’AIEA.
      Les réponses sont apportées par Mario Tot, de l’AIEA.
      Seules les questions non traitées en direct sont incluses ici; nous ne répétons pas ce qui a été discuté pendant la période de discussion avec les experts.

      Question : Que signifient MAED et MESSAGE? Où puis-je trouver plus d’information?
      Réponse : Modèle pour l’Analyse de la Demande d’Énergie (Model for Analysis of Energy Demand – MAED), et Modèle d’Analyse des Systèmes d’Approvisionnement en Énergie et leurs Impacts sur l’Environnement (Model for Energy Supply Systems and their General Environmental impacts – MESSAGE).
      Voir: https://www.iaea.org/topics/energy-planning/energy-modelling-tools

      Q : Quand sont les prochaines formations? Comment y participer?
      R : Veuillez nous contacter à : PESS.Contact-Point@iaea.org. Chaque État membre de l’AIEA peut presenter sa candidature pour un projet de formation (habituellement 2 ans, mais de plus longues durées sont possibles). Il y a aussi plusieurs événements organisés chaque année et ouverts à tous les États membres.

      Q : MESSAGE et MAED sont-ils des modèles d’optimisation?
      R : MAED est un modèle comptable, MESSAGE est un modèle d’optimisation

      Q : Quels pays africains utilisent MESSAGE et MAED?
      R : De nombreux pays africains (plus de 30) ont participé à des projets de renforcement de capacités de l’AIEA sur MAED et MESSAGE notamment. Parmi les pays les plus actifs avec ces modèles, on trouve: Maroc, Tunisie, Ghana, Nigeria, Niger, Kenya, Rwanda, Botswana, Eswatini, Lesotho.

      Q : MESSAGE et MAED prennent-ils en compte les potentiels énergétiques dans la modélisation? Comment?
      R : Oui, tout à fait. C’est essentiel dans MESSAGE, qui est un modèle d’offre. Il est possible d’y représenter explicitement les réserves énergétiques et les potentiels en énergie renouvelables. Quant à MAED, il prend en compte les formes d’énergie disponibles.

      Q : MESSAGE et MAED prennent-ils en compte les impacts environnementaux? Comment?
      R : MESSAGE peut prendre en compte plusieurs impacts environnementaux (pollution de l’air, pollution de l’eau, utilisation du territoire, de l’eau). MAED ne calcule pas les impacts environnementaux.

      Q : Les modèles que vous utilisez sont-ils disponibles en français?
      R : Oui.

      Q : Les modèles proposés sont-ils applicables à l’échelle d’une collectivité locale? Si oui, avez-vous des exemples? Quelles sont les difficultés rencontrées (si elles sont différentes des applications à plus grande échelle)? Si non, connaissez-vous des modèles applicables à l’échelle locale?
      R: Oui, MAED et MESSAGE peuvent être utilisés pour la planification locale. Des exemples sont disponibles, par exemple dans le cas de l’Éthiopie. La plus grande difficulté des applications locales est la disponibilité des données détaillées, par exemple, les historiques de demandes énergétiques.

      Q : Ces modèles sont-ils adaptés au contexte de politique énergétique dominée par une très forte sectorialité et par une grande disparité dans les objectifs sectoriels?
      R : Les outils peuvent analyser différents contextes et politiques énergétiques. Donc les outils peuvent analyser et quantifier des scénarios même en cas de diversité d’objectifs sectoriels.

      Q : Quels seraient des modèles pertinents pour la planification des réseaux électriques centralisés? Et des réseaux électriques décentralisés?
      R : Dans le portefeuille d’outils proposes par l’AIEA, MESSAGE est approprié pour la planification des deux types de réseaux. WASP est approprié pour les systèmes centralisés.

      Q : Les modèles proposés sont-ils « open source »?
      R : Ces modèles ne sont pas “open source”. Nous contrôlons le code, mais les usagers peuvent proposer des ameliorations et des changements et nous les implantons. Nous prévoyons offrir des outils “open source” dans le future mais dans tous les cas, nous aurons toujours une version « officielle », que nous gérerons et supporterons.

    • #14615
      Modérateur IFDD
      Modérateur

      QUESTIONS ET RÉPONSES ADDITIONNELLES SUR LEAP
      Les réponses sont apportées par Libasse Ba, d’ENDA-Énergie.
      Seules les questions non traitées en direct sont incluses ici; nous ne répétons pas ce qui a été discuté pendant la période de discussion avec les experts.

      Question : LEAP est-il appliqué au Sénégal? Si non, pourquoi?
      Réponse : Oui, LEAP a été appliqué au Sénégal en 2001 par l’UDP qui est un institut universitaire au Danemark. Personnellement, j’ai eu à l’utiliser dans le cadre de seconde communication nationale du Sénégal auprès de la CCNUCC pour étudier l’énergie dans le secteur domestique.

      Q : LEAP prend-il en compte les potentiels énergétiques dans la modélisation? Comment?
      R : LEAP est un modèle de prévision de la demande énergétique. Il dispose cependant d’un module qui permet d’évaluer les ressources donc principalement l’offre. Dans la mesure où il permet de générer un bilan énergétique et un diagramme relationnel qui met en exergue les flux énergétiques, il dispose de cette qualité de pouvoir évaluer le potentiel même sir ce n’est pas sa vocation.

      Q : LEAP est-il un modèle d’optimisation?
      R : Non. LEAP n’est pas un modèle d’optimisation. LEAP comptabilise les flux énergétiques et définit l’offre à même de satisfaire la demande sans que cela soit du point de vue d’un usage optimal. La capacité à pouvoir faire plusieurs scénarii permet de compenser e besoin d’optimisation un tant soi peu.

      Q : LEAP est-il disponible en français?
      R : LEAP est convertible dans plus de 9 langues dont le français.

      Q : LEAP est-il applicable à l’échelle d’une collectivité locale? Si oui, avez-vous des exemples? Quelles sont les difficultés rencontrées (si elles sont différentes des applications à plus grande échelle)? Si non, connaissez-vous des modèles applicables à l’échelle locale?
      R : LEAP est applicable pour étudier la demande énergétique pour une localité; collectivité locale, village, etc.

      Q : LEAP est-il adapté au contexte de politique énergétique dominée par une très forte sectorialité et par une grande disparité dans les objectifs sectoriels?
      R : Oui, absolument. Au départ, LEAP décompose le secteur énergétique (qui est transversal) en plusieurs secteurs notamment, le secteur des ménages, l’industrie, l’agriculture, les transports, les administrations, etc…A votre convenance.
      Ces secteurs peuvent être décomposées en sous-secteurs jusqu’à la plus petite unité avant de leur adjoindre les usages énergétiques et les équipements et ou sources d’énergies.

      Q : LEAP est-il « open source »? Quels sont d’autres modèles open source?
      R : Oui, LEAP est open source.

    • #14621
      Modérateur IFDD
      Modérateur

      QUESTIONS ET RÉPONSES ADDITIONNELLES SUR LES MODÈLES UTILISÉS PAR LA STEG, EN TUNISIE.
      Les réponses sont apportées par Emna Bali, de la STEG.
      Seules les questions non traitées en direct sont incluses ici; nous ne répétons pas ce qui a été discuté pendant la période de discussion avec les experts.

      Q : Quels seraient des modèles pertinents pour la planification des réseaux électriques centralisés? Et des réseaux électriques décentralisés?
      R : A la STEG, nous utilisons WASP pour la planification de la production électrique (centralisée) et PSSE pour la planification du réseau et nous menons des études spécifiques avec le Modèle MESSAGE (décentralisé)

      Q : Vous avez mentionné Osemosys. Est-ce que vous l’utilisez? Forces et faiblesses?
      R : Comme déjà présenté, nous assurons l’encadrement des étudiants chercheurs pour mener des études sur le modèle Osemosys et ce ceci dans le cadre d’un projet d’assistance technique avec la GIZ. Il est à signaler que certaines incohérences ont été identifiées concernant la modélisation des technologies.

      Q : Est-ce que la planification à long terme doit être revue régulièrement? À quelle fréquence?
      R : L’actualisation des exercices de planification est une exigence pour encadrer au mieux l’avenir. En outre, les mises à jour faites concernant notamment la demande en électricité, les prix des énergies primaires et les coûts d’investissement des technologies entrainent l’actualisation des études de planification. A la STEG, nous actualisons à deux reprises (par année) le programme à long terme pour avoir l’impact de certaines orientations stratégiques

      Q : Est-ce vous comparez une prévision qui est faite par rapport à la réalité, par exemple en 2015, vous faites une prévision sur un indicateur avec un modèle donné et en 2020, vous comparez la réalité (mesure) par rapport à la prévision? Et dans ce cas quels sont les écarts ?
      R : Concernant La comparaison des prévisions avec les valeurs réelles, nous constatons un écart de 10%-15% en consommation en gaz naturel et ceci est dû aux (1) contraintes techniques du réseau qui ne sont pas prises en compte dans planification production et (2) limites du modèle WASP, en effet il ne tient pas compte de la dégradation des performances techniques des unités en fonction de la température ainsi les coûts de démarrage.

      Q : Comment une entreprise comme la STEG fait-elle pour choisir entre un modèle ou un autre?
      R : Les assistances techniques avec certains bailleurs de fond ou institution de coopération, les conversions de coopération avec des opérateurs de système (RTE) et les études régionales (Med-TSO) permettent à la STEG la prise de connaissance de nouveaux modèles utilisés intégrant la modélisation adéquate des sources d’énergie renouvelables. Sur la base de la modélisation adoptée des données (demande, technologie,) et les résultats, les responsables en planification, en tant que d’experts, peuvent juger si le modèle répond aux besoins
      Dans le but d’acquérir un nouveau modèle de planification production, la STEG a établi des termes de référence sur la base des questionnaires adressés aux fournisseurs de modèle et sur le guide des outils de planification du système électrique dédié à la région du Maghreb (assistance technique de la Banque Mondiale).

Vous lisez 6 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

1 réflexion sur “Modélisation pour la planification énergétique (SEL 14 et 21 mai 2020)”

  1. Ping : La modélisation au service de la planification énergétique : exemples d’outils et applications – Académie virtuelle du développement durable