Les programmes d’électrification rurale figurent parmi les priorités des États d’Afrique sub-saharienne pour fournir des services électriques aux 600 millions d’africains qui n’y ont pas encore accès. Sans une bonne évaluation des impacts et des effets sociaux et productifs de ces programmes, les développeurs, les planificateurs et les financeurs manquent de visibilité sur les solutions et l’allocation des ressources les plus appropriées. Par ailleurs, maximiser les effets devrait permettre d’accroître la capacité ou la volonté de payer des bénéficiaires.

  • Quelle est la différence entre les impacts et les effets attendus de l’électrification rurale ?
  • Comment les mesurer ?
  • Quels sont les outils disponibles pour le suivi et l’analyse des indicateurs ?
  • Quelles sont les difficultés rencontrées ?

Ce sont quelques-unes des questions abordées dans ce séminaire.

Moments clés

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Intervenant [–:–]
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Intervenant [–:–]
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Intervenant [–:–]

Hary ANDRIANTAVY est le Secrétaire Exécutif de l’Association Africaine pour l’électrification Rurale – CLUB-ER depuis novembre 2015. Il intervient depuis plus de 20 ans dans le secteur électrique et, plus particulièrement, dans les énergies renouvelables et l’électrification rurale. De 1994 à 2004, en tant que représentant d’un cabinet privé de consultance dans l’Océan Indien, il a été dans la conception et l’installation des systèmes photovoltaïques. Durant la même période, il a également participé à la mise en place de la réforme sectorielle de l’électricité à Madagascar axé principalement sur la libéralisation. De 2004 à 2012, il a été le Secrétaire exécutif de l’Agence de développement de l’électrification Rurale (ADER) à Madagascar. Ensuite, il a fondé le cabinet CEDRE et a travaillé pour le projet Pôles Intégrés de Croissance (PIC) financé par la Banque mondiale de 2012 à 2015.

Charlotte SCOUFLAIRE est économiste, actuellement en post-doctorat à l’université Paris Dauphine- PSL. Son activité professionnelle s’intéresse plus à l’architecture des marchés d’électricité qu’au développement, mais elle est convaincue que l’électricité est un grand vecteur de développement. C’est vraiment le projet Café Lumière (CL) qui a motivé son adhésion à Électriciens sans Frontières en 2016. En effet, l’activité commerciale y est confiée à un délégataire incité à s’assurer du bon fonctionnement de l’installation, favorisant ainsi sa pérennisation. Au sein de l’équipe Café Lumière, elle s’occupe de l’évaluation des impacts socio-économiques pour mesurer statistiquement l’effet de l’implantation d’un CL sur la santé, l’éducation, l’activité économique, l’alimentation, l’attractivité de la localité et bien sûr l’électrification des usages.

TRAORÉ Kaltoumi Ali Béidari est le point focal genre et énergie à l’Agence malienne pour le développement de l’énergie domestique et l’électricité rurale. Elle contribue à la mise en œuvre de la politique nationale énergétique en cohérence avec la politique nationale « genre » pour l’autonomisation des femmes dans l’accès et l’utilisation des ressources énergétiques à travers différents projets et programmes genre et énergie. Certainement grâce à ses efforts, l’AMADER a été récompensée, lors du forum sur l’énergie durable de la CEDEAO, tenu en 2019 au Ghana, pour ses actions de promotion du genre dans le secteur de l’énergie. Mme Traoré est aussi membre active du Groupe consultatif technique du programme de la CEDEAO pour l’intégration du genre dans l’accès à l’énergie . Auparavant, elle a travaillé au CNESOLER, maintenant l’Agence des énergies renouvelables du Mali. Elle est titulaire d’une maîtrise en physique appliquée, spécialisée en centrales solaires photovoltaïques.

Cliquez ci-dessous pour lire le support de présentation

Ressources sur le thème des impacts de l’électrification rurale

Le projet Café Lumière :

Méthodes statistiques d’évaluation :

Vous avez des questions sur un séminaire en ligne ou un cours en ligne ? Vous souhaitez partager vos expériences avec la communauté francophone ?

Rejoignez le forum dédié à cette thématique.

Appréciation des participants

Le séminaire a apporté des connaissances utiles​

Le séminaire a correspondu aux attentes

Commentaire

Very interesting top. In Africa we are use just going without effectively evaluating what we have done and the impact on the population. This way improvement is not possible. This seminar is an eye-opener. – Kindly please let me know if you will be giving subtitles in English below for the webinar. With sincere regards.

Participant – Pays

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *