La tarification de l’électricité est au cœur de la planification du secteur électrique. Le besoin de mobiliser des capitaux, la montée des énergies renouvelables, l’intégration de nouvelles technologies, notamment les mini-réseaux et les réseaux électriques indépendants, les enjeux de justice sociale, et bien d’autres facteurs doivent être considérés dans les modèles de tarification. La tarification doit favoriser des solutions innovatrices, stimuler un dialogue ouvert entre les régulateurs et le secteur privé et renforcer le cadre institutionnel et réglementaire.

– Quels sont les principes de base de la tarification de l’électricité ?
– Quels ajustements sont requis dans les modèles conventionnels de tarification ?
– Quels sont des exemples de bonnes pratiques ?

Ce séminaire fournit un éclairage introductif sur les principes de base de la tarification de l’électricité.

Moments clés

Les tarifs doivent être simples, transparents et stables ; c’est bon pour les consommateurs qui peuvent planifier leurs dépenses et c’est bon pour les entreprises qui peuvent planifier leurs opérations.
Il n’y a pas de recette magique ni de tarif incitatif universel. Les tarifs doivent être conçus en fonction des enjeux locaux du système électrique.
Idéalement, les principes de base de la tarification sont édictés par l’autorité politique.
L’intégration régionale pourrait contribuer à la baisse des tarifs d’électricité en Afrique.

Anastassios GENTZOGLANIS est professeur titulaire au Département de finance, École de gestion, Université de Sherbrooke. Économiste de formation, Monsieur Gentzoglanis est directeur du CEREF (Centre d’études en réglementation économique et financière) et il enseigne les sciences économiques et la finance.

Depuis plusieurs années, il œuvre dans le domaine de la réglementation des industries de réseau et, en collaboration avec la Francophonie, il organise des formations pour cadres en exercice au Canada, en Afrique et en Europe. Il a déjà édité un livre sur la réglementation et il a publié plusieurs rapports et articles dans les revues scientifiques et professionnelles. Monsieur Gentzoglanis a une longue expérience internationale en consultation ayant collaboré avec plusieurs organismes et cabinets d’études de réputation internationale dans le secteur de l’électricité en Asie, en Amérique latine, en Europe et dans les Caraïbes.

Antoine THOREAU est, depuis 2015, directeur responsable de la tarification et du socioéconomique à la Commission wallonne pour l’Énergie (CWaPE), régulateur de l’électricité et du gaz de la région wallonne en Belgique.  

Diplômé en sciences de gestion, il a commencé sa carrière chez IBM en tant que consultant sur les marchés de changes, les paiements interbancaires et les systèmes de clearing et de settlement. En 2004, il a rejoint la société Nuon en Belgique et il a participé à sa croissance spectaculaire tout en développant son savoir et son expérience pratique dans divers domaines énergétiques : achat d’énergie et modèle de prévision, contrôle financier, fonctionnement de marché (switching, smart metering, facturation des coûts de réseaux et achats de certificats verts).

Cliquez ci-dessous pour lire le support de présentation

Fiches PRISME de l’IFDD

Afrique

Région wallonne

Europe

Autre

Vous avez des questions sur un séminaire en ligne ou un cours en ligne ? Vous souhaitez partager vos expériences avec la communauté francophone ?

Rejoignez le forum dédié à ce séminaire.

Appréciation des participants

Le séminaire a apporté des connaissances utiles​

Le séminaire a correspondu aux attentes

Commentaires de participants

Je souhaiterais être formateur un jour dans ce domaine donc je vous prie de multiplier beaucoup de cours sur ça.
M. D. – Guinée

Sujet très intéressant. Les panélistes ont été à la hauteur et l’animation a été très bonne. Merci.
M. N. – Bénin

C’est toujours un plaisir de vous écouter. Merci cher Professeur.
A. M. – Maroc